Afin de reconstituer des instants de vie qui témoignent de la genèse des individus et de leur devenir, j’approfondis les événements imprévisibles du passé, mais aussi les tabous, la maladie, la mort, le lieu, le territoire ainsi que les objets personnels. Ma démarche explore la notion de marqueurs d’identité et de repères existentiels. Je cherche à explorer comment le temps fait son œuvre en laissant des traces et des repères à même l’existence. Ces traces proviennent de situations personnelles, de moments vécus ou d’épreuves biographiques ou autobiographiques, tout comme de documents d’archives ou de lieux. Ces éléments marquent le temps, l’espace et le corps. Ils deviennent les signes insondables d’un processus existentiel et traduisent le caractère mouvant, fragile et vulnérable des identités. Cette quête artistique se rattache ainsi plus particulièrement à la question des traces mémorielles et identitaires qui agissent comme véhicule de réminiscences mentales et comme possible théâtre de constructions de soi.

 

Mon travail artistique se développe à travers plusieurs médiums (audio, photographie, vidéo, textualité, etc.), lequel comprend souvent une dimension installative. Il faut mentionner que j’exploite et expérimente des techniques, des supports et des matériaux différents d’un projet à l’autre. De plus, l’usage combiné de la sérialité et de dispositions spatiales spécifiques dans l’espace et dans l’image permet de créer un environnement métaphorique immersif pour chaque projet, une sorte de labyrinthe sémantique.

 

À travers mes œuvres, il est souvent question du temps qui passe et façonne l’identité, de la mort et de la souffrance physique et psychologique, de la quête de repères, de la mémoire des lieux, des gens et des choses. À partir de mes expériences autobiographiques, je raconte ma propre histoire à travers celles des autres, et je cherche à transcrire le silence en donnant la parole aux oubliés. De plus, à mon travail artistique s’ajoute mon travail militant et social dans le milieu associatif. J’ai notamment travaillé en collaboration avec l’organisme Aids Community Montreal pour la réalisation du projet Second souffle. L'œuvre présente des portraits méconnaissables d’individus accompagnés de témoignages qui révèlent des fragments de leurs identités profondes, soulignant ainsi la distance entre l’anonymat et l’intimité.

Démarche artistique :